fbpx
Pourquoi et comment faire une newsletter ?
pourquoi et comment faire une newsletter titre article

Pourquoi et comment faire une newsletter ?

Vous recevez des dizaines et des dizaines d’emails par jour. Promotionnels (newsletters) ou non. Certains attirent votre curiosité, d’autres pas du tout (hop, corbeille) et d’autres vous poussent à l’achat. Résultat si tout se passe bien: vous allez jusqu’au bout, vous sortez la carte bleue ( le Graal pour l’expéditeur).

Loin d’être obsolète, la newsletter a encore de beaux jours devant elle. Désormais, elle doit être brève, séduisante et convertir. Si vous hésitez encore à mettre en place un système de newsletters récurrentes, cet article est fait pour vous !

Avec un total de comptes emails de 4.3 milliards dans le monde, l’e-mailing est bien parti pour rester dans les méthodes de marketing. Lorsque j’envoyai mes newsletters de locations saisonnières, nombreux sont ceux qui me disaient avoir louer l’un des appartements de mon client parce qu’ils avaient reçu la newsletter du mois : la newsletter permet de garder le contact avec d’anciens clients, ou des prospects. 

Où en êtes-vous dans votre newsletter ? 

Attention, ne confondez pas la newsletter avec le tunnel de vente. 
La newsletter est récurrente, hebdomadaire, mensuelle ou autre et est envoyée à tous vos contacts en même temps. Elle contient en général une actualité, un nouvel article de blog, un produit, une news d’entreprise …

Ci-dessous un exemple de newsletter mensuelle que j’ai créé pour un client: 

newsletter location saisonniere

Quelle différence entre un tunnel de vente et une newsletter ?

Un tunnel de vente est une série de mails qui a pour but de convertir un prospect froid en client (l’idéal). En général, on récupère le mail du prospect contre un « cadeau » (ebooks, workbook, templates…) et on enclenche une série de mail pour le convertir. 

Un prospect dans un tunnel de vente peut très bien recevoir la newsletter du mois. Tout dépend de votre stratégie. 

Ci-dessous un exemple de tunnel de vente : ici le destinataire est déjà bien engagé dans le tunnel (mails plus directs, appels à l’action, promotions, etc). Ce mail ne « chauffe » plus le prospect, il doit convertir. 

tunnel de vente

J’écrirai un article sur le tunnel de vente. Mais aujourd’hui, nous devons d’abord maîtriser la newsletter !

Si vous souhaitez créer une newsletter pour votre activité, posez vous d’abord la bonne question : pourquoi le faire ?

Pourquoi créer une newsletter ?

Ne pensez pas que la newsletter est un outil de communication uniquement destiné à un secteur en particulier. Selon comment vous l’aborder, elle peut convenir à n’importe qui, surtout lorsque l’on veut constituer une communauté autour de la marque (et ça, les blogueurs l’ont bien compris). 

1/ Quels sont les objectifs auxquels devra répondre votre système de mailing ?

  • attirer des prospects
  • attirer des visiteurs sur les réseaux sociaux, sur le site internet
  • améliorer votre image
  • augmenter la conversion de vos prospects en clients (vendre plus)
  • vendre un service en particulier, un ebook, un produit, etc….

2/ Dans un premier lieu, que souhaitez-vous communiquer pour atteindre vos objectifs?

  •  une offre promotionnelle, montrer les nouveaux produits
  • une actualité
  • les deux
  • une information précise, actualité sur l’entreprise 
  • email ponctuel pour des évènements personnels : anniversaire, noël, rentrée …

3/ Quelle sera la récurrence ?

  • toutes les semaines
  •  tous les mois ou bimensuelles
  • tous les trimestres (Si si, certains le font)
Bref, vous l’aurez compris, sans une clarification de vos objectifs, vous allez être perdus. 
Mettez-vous à la place de vos prospects, de vos clients, et essayer d’anticiper ce qu’ils aimeraient recevoir, selon les objectifs à atteindre. 

Mettre en place sa newsletter

Trouver son système d'envoi (ou pourquoi ne pas se contenter de Gmail)

Vous pouvez tout à fait envoyer un texte à vos contacts, mais je vous le déconseille fortement. Cela ne fait pas pro, pas esthétique et vous serez limité à une centaine de contacts (et encore) pour ne pas arriver directement dans les spams.

Comparez différentes solutions : nombreuses sont celles en freemium (première formule gratuite et limitée). J’utilise en général SendinBlue, qui est plus flexible pour les associations et petites entreprises. Avec MailChimp vous serez plus limité dans le nombre de vos contacts. J’ai également essayé Mailkitchen, mais leur offre est trop limitée. Ne vous inquiétez pas, Ils en existent pleins d’autres.

j’ai trouvé un lien qui pourra vous aider à comparer.

Créer le template d'envoi correspondant aux objectifs

Si vous avez une charte graphique, la construction de votre newsletter en sera grandement facilité ! Restez dans votre univers, simple et épuré. Attention de ne pas trop surcharger d’images, cela peut vous pénaliser.
Inspirez-vous de vos concurrents, de ce que vous aimez, et essayez de l’appliquer.
Vous trouverez un bon nombre d’exemple de design sur internet. Ci-dessous un exemple de newsletter que j’ai créé pour l’association Musenscene/Chalet Palanca :

Comment constituer ma base de donnée ?

Attention, vous devez demander à votre contact si il est d’accord pour recevoir votre newsletter. Si vous ne le faites pas, non seulement cela ternira votre image et vous aurez un grand nombre de désabonnements ( un trop grand nombre de contacts peut vous blacklister par le service de mail du client), et surtout : c’est interdit.
Les solutions d’e-mailing mettent toutes désormais une option (parfois elle est mise d’office) pour être conforme à la loi RGPD. Vérifiez tout de même !

Ensuite, vous devez mettre en place un bouton CTA (Clic to Action) sur votre site web qui redirigera vos visiteurs de votre site web sur votre newsletter (vous savez, le fameux bouton « abonnez-vous à notre newsletter »). A vous de voir si vous devez échanger un cadeau contre leur adresse mail, ce qui augmentera grandement votre votre liste.

Si vous avez déjà une base de donnée mais non conforme RGPD, vous pouvez envoyer un mail unique leur demandant si ils veulent s’inscrire à la newsletter de votre entreprise. Le risque est d’avoir quand même un nombre important de désabonnements, mais bien moindre qu’une liste « sauvage » où vous envoyez sans prévenir vos séries de newsletters.  

 

Nous avons vu les raisons qui peuvent vous pousser à mettre en place un système de newsletter, et ce que l’on peut y intégrer. La construction d’une newsletter peut être compliquée pour un novice au début, mais une fois cela acquis, cela reste très simple. Le plus intéressant est ensuite d’analyser les chiffres (taux d’ouverture, de clics, de retours, de spams etc), synchroniser  avec Google Analytics,  segmenter les listes et commencer à faire de l’A/B testing (on envoie 2 types de newsletters à un échantillon de la liste, la meilleure sera retenue). L’idée est toujours de mieux connaître votre prospect, de le séduire, et d’atteindre les objectifs donnés. 

À vous de jouer maintenant !

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout ! 

Où en êtes-vous dans votre newsletter ? 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu